Cotisations

Cotisations à l'AVS/AI/APG

$

Informations de base

$

Cotisations par situation de vie

$

Lacunes dans les cotisations

Informations de base

Toutes les personnes assurées à l'AVS en Suisse, à l'exception des enfants et des retraités sans activité lucrative, doivent en principe verser des cotisations AVS/AI et APG. Le montant et le moment où les cotisations doivent être versées varient en fonction de la situation de vie ou de travail. Le tableau en donne un aperçu :

Situation professionnelle
Cotisant AB
Obligation de cotiser jusqu'au
Cotisations à l'AVS/AI/APG
Employés
1er janvier après le 17e anniversaire
Femmes jusqu'à 64 ans et hommes jusqu'à 65 ans ; au-delà tant qu'ils travaillent
10.6 % du salaire ; l'employeur en paie la moitié
Indépendants
1er janvier après le 17e anniversaire
Femmes jusqu'à 64 ans et hommes jusqu'à 65 ans ; au-delà tant qu'ils travaillent
10 % ; rabais sur les cotisations pour les bas revenus (échelle de cotisation décroissante)
Personnes sans activité lucrative
1er janvier après le 20e anniversaire
Femmes jusqu'à 64 ans et hommes jusqu'à 65 ans
Selon la fortune et le revenu ; les cotisations sont considérées comme payées lorsque le conjoint exerçant une activité lucrative a versé le double de la cotisation minimale.

Les personnes exerçant une activité lucrative dépendante doivent en outre verser des cotisations à l'assurance-chômage (AC). Les cotisations AVS/AI/APG et AC sont payées à parts égales par les salariés et les employeurs. Les cotisations sont en principe directement déduites du salaire.

Cotisations par situation de vie

Employés

Les personnes salariées doivent en principe payer des cotisations AVS/AI/APG et AC sur leur gain. Même si le travail est effectué à l'étranger pour un employeur en Suisse, il peut y avoir une obligation de cotiser sous certaines conditions.

L'obligation de cotiser en tant que personne active commence le 1er janvier suivant le 17e anniversaire et prend fin avec la cessation de l'activité professionnelle. Si l'activité lucrative est abandonnée avant l'âge ordinaire de la retraite, les cotisations doivent être versées en tant qu'assuré. personne sans activité professionnelle être payée. Dans ce cas, une déclaration devrait être faite à la caisse de compensation. L'AGRAPI est compétente pour les personnes qui ont atteint l'âge de 58 ans et qui étaient assurées jusqu'à présent auprès de l'AGRAPI.

Les salariés partagent les cotisations salariales par moitié avec leur employeur : l'employeur déduit directement du salaire brut la cotisation due par les salariés, soit 5,3 %, et verse ce montant à la caisse de compensation avec la cotisation de l'employeur, soit 5,3 % également.

Remarque: Il peut arriver qu'une personne, bien qu'exerçant une activité professionnelle, soit considérée comme personne sans activité professionnelle s'applique.

Indépendants

Toute personne qui travaille sous son propre nom et pour son propre compte dans une position indépendante et qui assume elle-même le risque économique paie les cotisations en tant que personne exerçant une activité indépendante. C'est la caisse de compensation qui décide au cas par cas si l'activité exercée est considérée comme une activité indépendante.

L'obligation de cotiser en tant que personne exerçant une activité indépendante commence le 1er janvier suivant le 17e anniversaire et prend fin avec la cessation de l'activité professionnelle. Si l'activité professionnelle est abandonnée avant l'âge ordinaire de la retraite, les cotisations doivent être versées en tant qu'indépendant. personne sans activité professionnelle être payée. Dans ce cas, une déclaration devrait être faite à la caisse de compensation. L'AGRAPI est compétente pour les personnes qui ont atteint l'âge de 58 ans et qui étaient assurées jusqu'à présent auprès de l'AGRAPI.

Contrairement aux salariés, les indépendants doivent payer eux-mêmes la totalité des cotisations aux assurances sociales. Le taux de cotisation est de 10 % du revenu réalisé au cours de l'année de cotisation, pour autant que le revenu annuel soit supérieur à 57 400 francs. Pour les salaires inférieurs, le taux de cotisation est plus bas (échelle de cotisation décroissante).

Remarque: Tous les 4 à 5 ans, un Extrait CI peuvent être demandées. Cela permet de vérifier le paiement des cotisations et de repérer d'éventuels Lacunes dans les cotisations être détectés à temps.

Personnes sans activité lucrative

Toute personne résidant en Suisse et n'ayant pas de revenu d'activité lucrative est tenue de cotiser en tant que personne sans activité lucrative. Les personnes suivantes sont régulièrement soumises à l'obligation de cotiser en tant que personnes sans activité lucrative :

  • Préretraités
  • Bénéficiaires de rentes AI
  • Bénéficiaires d'indemnités journalières de maladie et d'accident
  • Bénéficiaires de l'aide sociale
  • Étudiants
  • Veuve
  • Divorcé(e)
  • Voyageurs du monde

Toutefois, les personnes qui perçoivent des revenus d'une activité professionnelle peuvent également être soumises à l'obligation de cotiser en tant que personnes sans activité professionnelle. C'est le cas lorsque

  • les cotisations annuelles provenant de l'activité lucrative, y compris les cotisations de l'employeur, sont inférieures à la cotisation minimale de 503 francs (ce qui correspond à un revenu annuel brut de 4 747 francs) ;
  • la personne assurée exerce une activité lucrative pendant moins de neuf mois par an ou moins de 50 % du temps de travail habituel et que ses cotisations provenant de l'activité lucrative, y compris les cotisations de l'employeur, représentent moins de la moitié des cotisations qu'elle devrait verser en tant que personne sans activité lucrative.

L'obligation de cotiser en tant que personne sans activité lucrative commence le 1er janvier suivant le 20e anniversaire et se termine à la fin du mois au cours duquel l'âge ordinaire de la retraite est atteint.

Les cotisations, qui sont calculées sur la base de la fortune et du revenu, doivent être versées à la caisse de compensation par la personne qui n'exerce pas d'activité lucrative de manière indépendante. Les cotisations sont toutefois considérées comme payées si l'un des conjoints exerçant une activité lucrative a versé au moins le double de la cotisation minimale (CHF 1'006.-). (dispense de cotisation).

Apprentis et étudiants

Toute personne qui suit une formation post-obligatoire (p. ex. gymnase, apprentissage, haute école spécialisée, études) et qui a son domicile civil en Suisse est obligatoirement assurée à l'AVS/AI/APG et doit donc payer des cotisations.

Les personnes qui exercent une activité lucrative ou font un apprentissage en parallèle à leur formation doivent en principe payer des cotisations AVS/AI/APG sur leur salaire à partir du 1er janvier suivant leur 17e anniversaire. Si les cotisations annuelles prélevées sur le revenu de l'activité lucrative sont inférieures à la cotisation minimale de 503 francs (ce qui correspond à un revenu annuel brut de 4'747 francs), la différence par rapport à la cotisation minimale doit être versée dès le 1er janvier suivant le 20e anniversaire. Si les cotisations prélevées sur le revenu sont supérieures à la cotisation minimale, aucune cotisation ne doit être versée en plus des cotisations salariales.

Les étudiants qui n'exercent pas d'activité lucrative accessoire doivent payer des cotisations AVS/AI/APG à hauteur de 503 francs par an (cotisation minimale ; correspond à un revenu annuel brut de 4 747 francs) à partir du 1er janvier suivant leur 20e anniversaire. A partir du 1er janvier suivant leur 25e anniversaire, les étudiants doivent ensuite payer des cotisations en tant que personnes sans activité lucrative. Dans ce cas, les cotisations sont calculées en fonction de la situation sociale.

Remarque: Un extrait de CI devrait être demandé tous les 4 à 5 ans. Cela permet de vérifier le paiement des cotisations et de détecter à temps d'éventuelles lacunes de cotisation.

Chômeurs

Les chômeurs qui perçoivent des indemnités journalières de l'assurance-chômage paient les cotisations AVS/AI/APG ordinaires sur ce taux de salaire, comme les personnes actives. Les chômeurs en fin de droit paient des cotisations comme les personnes sans activité lucrative.

Retraités

Les personnes qui ont atteint l'âge ordinaire de la retraite ne sont en principe pas tenues de cotiser. Les personnes qui continuent d'exercer une activité lucrative après avoir atteint l'âge ordinaire de la retraite doivent continuer de payer des cotisations AVS/AI/APG sur le montant qui dépasse la franchise (1 400 francs par mois ou 16 800 francs par an). S'il existe plusieurs contrats de travail, la franchise s'applique à chacun d'entre eux.

Les personnes qui bénéficient d'une rente de vieillesse anticipée restent soumises à l'obligation de cotiser. Celles qui n'exercent pas d'activité lucrative doivent payer des cotisations en tant que personnes non actives. Pendant la période d'anticipation, il n'y a pas de franchise sur laquelle aucune cotisation ne doit être payée. Les cotisations versées pendant la période d'anticipation ne sont plus prises en compte pour le calcul de la rente.

Remarque : les personnes qui perçoivent une rente AI ou de survivant restent également soumises à l'obligation de cotiser en fonction de leur situation professionnelle, sans qu'une franchise ne s'applique.

Conjoints

Les conjoints doivent en principe payer des cotisations en fonction de leur situation professionnelle. Toutefois, les couples peuvent se libérer mutuellement de l'obligation de cotiser. Les personnes qui n'exercent pas d'activité lucrative ne doivent pas payer de cotisations si leur conjoint exerce une activité lucrative et verse chaque année au moins le double de la cotisation minimale (1 006 francs).

Lacunes dans les cotisations

Si l'obligation de cotiser n'a pas été remplie chaque année entre le 1er janvier suivant le 20e anniversaire et le 31 décembre précédant l'âge ordinaire de la retraite, des lacunes de cotisation apparaissent. Celles-ci entraînent généralement une réduction des prestations.

Les raisons possibles de lacunes dans les cotisations sont

  • Perception d'indemnités journalières pendant une longue période en raison d'un accident ou d'une maladie ;
  • Séjour prolongé en vacances ou en congé sabbatique ;
  • Seulement de courtes périodes de travail sur une longue durée ;
  • suivre une formation ou des études.

Les personnes qui craignent des lacunes de cotisation peuvent demander gratuitement un Extrait CI Le Conseil d'administration peut commander un formulaire de demande de remboursement de cotisations, qui permet de déterminer s'il existe des lacunes de cotisations.

Remarque: Tous les 4 à 5 ans, un Extrait CI demandé peuvent être vérifiées. Cela permet de vérifier le paiement des cotisations et de détecter à temps les éventuelles lacunes.

S'il existe des lacunes de cotisation, il existe des possibilités de les combler :

  • Si les lacunes de cotisation remontent à moins de 5 ans, les cotisations peuvent être versées ultérieurement.
  • Si des cotisations ont été versées entre l'âge de 17 et 20 ans, ces "années de jeunesse" permettent de combler les lacunes de cotisation.
  • Si les lacunes de cotisation sont antérieures à 1979, des dérogations peuvent s'appliquer.

Si les lacunes de cotisation ne peuvent être comblées d'aucune de ces manières, cela entraîne généralement une réduction des prestations. Dans ce cas, nous vous recommandons d'envisager d'autres possibilités pour compenser la perte occasionnée par les lacunes de cotisation (par ex. Ajournement de la rente(assurance maladie, assurance facultative dans le 3e pilier).